Attentat de Tiaret : un ancien officier du DRS accuse indirectement le MAK

2

Dans un entretien accordé au journal électronique TSA ( Tout sur l’Algérie) où il revient sur l’attentat kamikaze devant le siège de la sûreté de la wilaya de Tiaret qui a fait 3 morts dont le Kamikaze, Mohamed Khelfaoui, un ancien officier du DRS, n’a pas exclu «l’éventualité d’une implication de groupes séparatistes», faisant ainsi allusion au Mouvement pour Autodétermination de la kabylie (MAK). Il déclare : « Et pourquoi cet attentat ? Comment être certain qu’il ne s’agit pas de groupes séparatistes par exemple ? »

Quelques heures après les déclarations dangereuses de l’ancien officier du DRS, la Présidence du MAK-Anavad par le biais de sa porte-parole Sakina Slimani, qualifie les propos de Mohamed Khelfaoui  «d’infâmes et vils».

« Nous condamnons fermement la violence qui ne fera jamais partie des méthodes de nos militants.
Le monde entier est témoin de cette position de principe honorable d’un mouvement moderne, libérateur certes, mais résolument pacifique.
La Kabylie n’a pas besoin de violence puisqu’elle a l’intelligence et les compétences politiques pour arracher son droit à l’autodétermination», lit-on dans le communiqué, signé par la porte-parole de la Présidence du MAK-Anavad.

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline