Une plainte en justice contre Naïma Salhi

0

Le Congrès mondial amazigh (CMA) saisit l’opportunité offerte par la célébration de la Journée internationale contre la discrimination raciale pour annoncer l’information relative à sa plainte contre la députée Naïma Salhi. Selon la présidente du CMA, Mlle Kamira Naït Sid, c’est lors d’une conférence de presse, qui se tiendra aujourd’hui au siège du PST Béjaïa, à partir de 11h, que le collectif d’avocats, constitué à cet effet, se prononcera sur la procédure en justice à engager contre la parlementaire qui a déclaré, récemment, qu’elle tuerait sa fille plutôt que de lui permettre d’apprendre le tamazight. Ces propos ont soulevé une grande vague d’indignation dans le pays. Pour le CMA, ce sont des paroles racistes et des d’appels à la haine raciale contre les Amazighs et les Kabyles en particulier. D’où la démarche de l’organisation internationale. Notre interlocutrice a précisé, en outre, que le CMA présentera son rapport alternatif au Comité de l’ONU contre le racisme et les discriminations raciales à l’encontre des Amazighs d’Algérie (CERD), ainsi que les observations et les recommandations faites par le Comité CERD au gouvernement algérien.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?