Santé: peut-on attraper le SIDA chez son coiffeur?

2

Un rendez-vous dans un salon de coiffure, dit-on, est un moment de décontraction. De nos jours, les coiffeurs sont formés dans des écoles de formation professionnelle, dans le but de bien maîtriser le métier, mais les risques engendrés par le matériel utilisé sont élevés, que ce soit pour le client ou le professionnel lui-même en cas de saignement accidentel.

Les objets utilisés par le coiffeur doivent être entretenus de manière à n’être en aucun cas une cause de transmission de maladies contagieuses. Ainsi, le coiffeur doit surtout désinfecter ses instruments (rasoirs, tondeuses, ciseaux, peignes…) entre chaque coupe, au moyen d’un désinfectant ou de solutions antiseptiques, et utiliser des serviettes propres pour chaque client.

Le manque d’hygiène chez le coiffeur peut provoquer des maladies fatales dont nombreux individus peuvent en être victimes. En effet, de nombreuses personnes atteintes d’hépatite B ou du VIH ne se sentent pas malades. «Les porteurs de ces virus ne manifestent ni signes, ni symptômes de la maladie, et cela peut durer quelques mois, sans connaître ni l’origine ni le moment où la contamination a eu lieu», nous informa Dr Ioussaghane, médecin généraliste.

«Le moyen le plus sûr de savoir si vous avez contracté ce type de virus est de consulter votre médecin qui pourra vous prescrire un test de dépistage, grâce à une prise de sang», nous déclara Mlle Hameche, laborantine à l’hôpital d’Akbou. Et de poursuivre : «Le risque est quasi-nul pour que le virus VIH (SIDA) soit transmis par l’intermédiaire d’une lame de rasoir chez votre coiffeur, du fait de l’extrême fragilité de ce virus. Il est détruit dès qu’il n’est plus à 37° Celsius ou soit de façon immédiate au contact de l’air. Par contre, ce risque n’est pas nul et il est existant à un stade élevé sur d’autres types de virus, telles que diverses hépatites virales connues».

D’autre part, Dr Ioussaghane nous a informé que «le seul moyen d’attraper l’hépatite B est d’entrer en contact avec une personne porteuse du virus. Cela peut arriver lors des rapports sexuels non protégés, en échangeant des seringues ou lorsque des outils non stérilisés sont utilisés par un coiffeur ou un tatoueur. De même, les femmes enceintes peuvent transmettre ce virus à leurs enfants lors de l’accouchement. Ce virus peut engendrer également des maladies hépatiques sévères ainsi que le cancer du foie».

Hakim, Nabil et d’autres jeunes coiffeurs de la région de Béjaïa, que nous avons contactés, ont avoué qu’ils stérilisent leurs matériels uniquement en fin de journée, «chose qui est loin de répondre aux normes d’hygiène», selon Dr Ioussaghane. De ce fait, ces professionnels de la santé recommandent à chaque individu «d’exiger des coiffeurs, une stérilisation immédiate du matériel (rasoirs) avant chaque utilisation.»

Hafid NAIT SLIMANE

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline