Des algériennes ont rejoint Daech pour 2000 euros

1
Loading...

 

Elles sont plus de 30 Algériennes à avoir quitté leurs familles pour rejoindre Daech en Syrie, sous prétexte d’accomplir leur devoir de soutenir le groupe terroriste à travers le «djihad nikah», une forme de «prostitution halal.»

Le procès de 36 membres de Daech, qui s’est déroulé au tribunal de Boumerdès, a révélé l’existence d’un réseau chargé du recrutement de jeunes filles et femmes algériennes sur les réseaux sociaux pour le compte de Daech.

Devant le juge, la femme d’Abou Merane, juge légal du groupe islamique en Syrie, a affirmé que son époux, qui dirige la page Facebook « mariage islamique », « l’a chargée de recruter des jeunes filles et des femmes qui veulent rejoindre le groupe terroriste contre la somme de 2000 euros et d’autres privilèges. »

Selon elle, « depuis 2014, plus de 30 filles et femmes algériennes de Blida, Boumerdes, Djelfa,Oran, Mascara, Constantine, dont des universitaires, ont été recrutées sur les réseaux sociaux. »

Dans le même contexte, l’accusée a indiqué qu’en 2015, une femme, originaire de Rouiba, à Alger, a quitté son foyer pour la Turquie, avant de rejoindre Daech en Syrie, laissant derrière son mari et ses enfants.

A.B

Algeriemondeinfo

loading...
1

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline