Radio Soummam Ou Radio Syria !?

0

Les habitants de Vgayeth s’interrogent sur la présentation des programmes de la Radio locale ‘’ Radio Soummam ‘’ cette dernière n’arrête pas de diffuser que des programmes en langue arabe, elle a carrément oublié ou le fait sciemment ? Une langue maternelle chère, où beaucoup de personnes sont mortes pour qu’elle soit reconnue, après tant d’années de souffrance et de dictature, alors grâce à la Kabylie et depuis la nuit des temps, qui s’est mobilisée pour la reconnaissance de notre vraie identité Amazighe.

Radio Soummam nous fait revivre les décennies noires, que le peuple a vécu, notamment de 1947, lors de la crise berbériste, le soulèvement du peuple kabyle en 63 comme un seul homme, mais surtout le printemps berbères 80, la grève des cartables des enfants de Kabylie en 1994, et sans oublier le printemps noir de 2001.

Encore fois, et c’est malheureux, elle se montre plus qu’Arabe que les arabes, on a l’impression de revire le temps du parti unique, de la langue unique et surtout de la pensée unique, notamment depuis 1962, une sorte ‘’d’une colonisation à peine voilée’’.

Ce n’est pas du racisme, du matin jusqu’au soir, des informations en arabe, de la pub en arabe et surtout, la majorité des invités sont arabes, mais le plus frappant, les interventions des journalistes même si leurs invités sont kabyles, ils posent leurs questions toujours en arabe

Après d’un demi-siècle de lutte, la langue Amazigh, est reconnue comme langue officielle.  Quoiqu’elle ne soit pas du goût du ‘’club anti kabyles’’ à l’image de Abdellah Djabbalah, qui ne reconnait pas la langue amazighe, et la POUF…de Naima Salhi, qui, chaque jour verse son venin sur les kabyles, on constate et c’est malheureux que Radio Soummam vient de rejoindre ce Club, une chose est sure, l’histoire est en marche et chacun sera rattrapé par cette dernière … !

 C’est vrai, cette radio est publique, mais elle est implantée en Kabylie, 90% de ses auditeurs sont kabyles, aujourd’hui, les responsables de cette radio sont plus qu’interpelés, ici c’est la Kabylie, ce n’est pas la Syrie.

Yuva.A

loading...
0

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?