Cupidon système dz. Par Nabil Abderrahmane- Chronique de 10/05/18

0

Cupidon système dz.

Par Nabil Abderrahmane- Chronique de 10/05/18

« Hakim, si tu passes par hasard chez tonton Abdelhamid à Belfort, ramène-nous avec toi une bouteille de vin…Je profite ! C’est bientôt Ramadan ! Rabi hafdek Hakim, sahit ».

 » Sauve-qui-peut » à qui le dire ? La névrose bât son dernier cardeur de panique. 350 jours de bien-être. Une dizaine de jours de débandade. Par-ci par-là des guérillas, des échanges de mots. D’ailleurs qui a autorisé Naïma Salhi, à parler ? Question sans réponse. Hum !…

Cupidon s’est installé sur le toit d’El Mouradia en s’amusant, il a tiré à l’arc aveuglément et il a fait le zèle. Vu !

Cupidon, Nass m’lah (Les hommes) mais sans vouloir te faire de la peine, tu avais changé la physionomie de certains ! …À l’Algérienne, je vais être professionnel, et te dire que tu avais pris de mauvaises flèches. Ton carquois afflue à l’absurde l’humeur de nos politiques. Tu as ciblé celle qui prétend faire partie de la maison du prophète et voilà qu’elle s’apitoie sur le sort d’une nation entière.

En une semaine chrono, Cupidon, a voulu se racheter. Il a refait le coup. Et voilà que ça dégénère en casse-pipe. C’est quoi ce braiment ? Mais attends. Qui est qui ?!…

Le peuple : les deux inepties de Saïd, le patron de la ferme.

Cupidon, faut-il te rappeler pour la énième fois de ne jamais jouer avec les nerfs des Algériens à l’aube du moi sacré…Pousse avec eux. Hakim, se plaint énormément du nouveau « timing » du travail durant ce mois. Dès le matin ça converge vers la fatigue. Le travail dérange la béatitude des Algériens. Sucré ce mois, à chaque mètre tu trouveras une queue… Déjà Ami Smail a changé l’allure de son garage de tôlier. Il va accueillir Ramadan la main dans la patte et une autre sur l’huile. Beaucoup de pression pour un mois de faim. Trop de dépenses…Des bagarres au rythme du quotidien. Mauvaise psychologie des uns et des autres. C’est tout le monde qui s’implique et qui contribue à sa manière au dysfonctionnement du système nerveux de la patrie sociale et politique, d’ailleurs même cupidon !

Hakim, n’oublie pas la bouteille de vin garde la bien au froid. Elle fera bien la surfusion des gorges de nos compatriotes durant ce mois. C’est qui ? Le fils d’Ali Belhadj.

0

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?