Pourquoi le Kabyle appelle Le Chacal  » M’hand Uchen » !?

2

« L’arbre n’est que l’émanation de sa racine » « Tajra tava3 azaris » ! Proverbe kabyle

Il était une fois, un vieux berger kabyle avait récupéré un petit chacal affamé et égaré dans la nature. Arrivé à sa maison, sa femme lui avait dit « qu’avons-nous fait au bon dieu pour que tu nous ramène « ouchen » un chacal à la maison, as-tu oublié tous les comptes kabyles qui traite cet animal de méchant, malin et rusé animal sauvage !?

Le vieux kabyle s’entêta et éleva le chacal comme un petit chiot, il le gratifia avec tous le rouges gorges et grives qu’il chassait, il le dorlotait devant le kanoun (l’âtre) et le caressait comme un chaton et le traitait mieux que ses chèvres et ses brebis.

Il l’avait appelé « m’hand » prénom kabyle, diminutif de Mohammed relativement prophète des musulmans.

Un beau jour, alors que le petit chacal devenu mature et avait toute ses crocs, pendant que toute la famille était aux champs. Hommes, femmes et enfants étaient occupés à la cueillette des olives. Si m’hand ouchan (le chacal) était seul dans le jardin jouxtant la maison du vieux kabyle.

L’accalmie de ses bien-faiseurs absents réveilla en lui les instincts sauvage qui couvaient en lui depuis son adoption par le naïf vieux kabyle. Il passa à l’acte et tua toutes les poules des fermes puis il s’engouffra dans le gourbi à coté et décima le clapier, la pauvre chèvre était laissée gisant dans le sang alors que ses chevreaux étaient décimés à moitié manger comme ils avaient la chaire tendre.

Au crépuscule, la famille revenue des champs était terrifiée, aucun son de leurs animaux domestiques ne leurs indiquait qu’ils avaient laissés une vie grouillante chez eux. M’hamed ouchen (le chacal) s’était éclipsé, que de cadavres de leurs richesse qui gisaient dans le sang. Ils ont tous compris que la nature avait prit le dessus et que le chacal adopté naïvement comme un chien avait retrouvé ses repaires dans un monde qui voulait transformer un charognard en gardien de poule.

Moralité : On ne peut pas dompter les charognards.

Le proverbe dit « chasser le naturel il revient au galop »

awal yas3a azalis _lahdith Qias

Source : Yaddou Ali

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?