Conférence d’Amnesty International : Violations et atteintes aux droits humains

2

RN Le 19-02-2020

Organisée le 18 février 2020 à l’hôtel Sofitel Alger, une conférence de presse a été donnée par Amnesty International, où un rapport ‘’accablant sur les droits de l’homme dans la région du MENA et en Afrique du nord, d’où ils dénoncent justement  »les violations des droits humains et atteintes aux libertés d’expression  » à travers plusieurs pays.

Un rapport ‘’accablant’’ consacré notamment sur le  »Hirak » a été présenté à la presse nationale et aux spécialistes des droits de l’hommes par la présidente d’Amnesty International Algérie, Hassina Oussedik et le président Kati Sadek , sur les ‘’arrestations arbitraires et atteintes aux libertés individuelles et  » en Algérie , depuis notamment février 2019, début du  »Hirak »populaire, dans le même rapport Amnesty International dénonce également le ‘’harcèlement’’ à l’égard des journalistes.

Madame Oussedik revient également la mort du jeune Ramzy Yettou, quelques jours après avoir été tabassé et matraquer par des policiers, dans le même contexte, elle dénonce les conditions de détentions des détenus, notamment Karim Tabbou et la mort de Kamel -Eddine Fekhar , après 50 jours de grève de la faim.

Questionné par Kabylie Times, notamment sur le silence de son ONG, sur les agressions dont ont été  victimes les militants Kabylistes, elle nous répond » Nous devons d’abord vérifier les informations » avant d’ajouter,  » Nous devons dénoncer toutes les violations des humains sans aucune distinction ».

 »Le Hirak a unifié tout le peuple, pour cela, Tebboune doit satisfaire les revendications du ‘Hirak » et a écouter également ses exigences » et j’appelle les citoyens à la mobilisation pour construire une nouvelle république, conclue Hassina Oussedik.

Yuva.A

Photo: Kabylie Times

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?