Et le Génocide Arméniens !

2

Commis entre avril 1915 et Juillet 1916, ‘’le génocide arménien’’ et l’un des  premiers massacre jamais commis dans l’histoire de l’humanité. L’ordre a été donné à des organisations paramilitaires, la police et à la gendarmerie turque. ‘’ Les Arméniens ont alors été victimes de massacres, de déportation vers le désert syrien (une région de l’empire turc)’’ selon plusieurs sources.

Considéré comme une menace, étant donner qu’ils sont des chrétiens proches de l’Empire russe. Environs 1,2 millions de victimes, soit un tiers ou la moitié de la population arménienne ont été tués, coordonnée par la direction des autorités  turques locale, ‘’ dirigé par les Jeunes-Turcs’’.

Quoiqu’ils ne soient pas majoritaires, dés les 1880 les arméniens se sont organisés, en partis politiques, une communauté pacifique, qui n’est pas violente, Cela déplaît au gouvernement impérial turc. Plusieurs manifestations pacifiques d’arméniens sont réprimées par les autorités locales, notamment de 1894 à 1896, sous les ordres du  (sultan Abdülhamid II), surnommé par dérision « le Grand Saigneur ».

Considérés comme des habitants de seconde catégorie par l’Empire ottoman, malgré qu’ils existent depuis 2000 ans avant même les turcs, les Arméniens étaient surtout des paysans « rackettés » régulièrement par les nomades kurdes

Exécution des intellectuels

Rejoignant à pied ou par  train la ville  Alep en Syrie qui était sous domination des Turcs, de nombreux intellectuels  vivants particulièrement à Constantinople sont arrêtés les 24 et 25 avril 1915,  puis exécutés  eux aussi. On parle  à plus de 2300 le nombre de  notables intellectuels  qui ont été tués, mais aucun vrai  chiffre n’a été  confirmé.

‘’ Les conditions de la déportation sont telles que beaucoup meurent d’épuisement ou de faim en cours de route. Des jeunes gens sont vendus comme esclaves. Certains sont massacrés, en particulier par l’Organisation spéciale, une unité paramilitaire créée par le parti Jeunes-Turcs en juillet 1914. Les survivants sont enfermés dans des camps de concentration comme celui de Deir ez-Zor en Syrie’’.

Témoin essentiel et primordial du ‘’Génocide Arménien’’, Armin T. Wegner a risqué sa vie pour stigmatiser et transmettre la Mémoire de l’horreur sur le ‘’massacre’’ perpétré par l’Empire Ottoman.

Reconnaissance internationale

 Plusieurs pays dans le monde, à l’image de la France,  l’Autriche, dont le parlement de ce dernier  a reconnu symboliquement en 2015 le ‘’génocide’’, via une déclaration commune et en observant une minute de silence à la mémoire des victimes arméniennes, mais également  le Vatican.

En 2019, lors d’un vote symbolique, le Congrès Américains reconnu le ‘’génocide arménien’’, aujourd’hui et 105 ans après,  la Turquie refuse toujours de reconnaitre le ‘’génocide, et évoquer le terme’’ génocide’’ provoque toujours la colère  d’Ankara.

Yuva.A

Crédit photo : herodote.net

 

 

 

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?