A quand la lutte aux marchands de sommeil ?

2

L’habitat précaire, ce sont des lieux utilisés pour location à des prix exorbitants, alors qu’ils ne sont pas destinés pour habitations et que ses dernières sont dans un état déplorable voire invivable.

 

Des  logements insalubres, qui présentent un risque et un danger pour les occupants, notamment pour les personnes vulnérables sont souvent exposés à des  (intoxication au monoxyde de carbone, humidité, problèmes respiratoires) liés notamment  à des ‘’émissions de particules dans le logement, électrocution’’ etc.

 

 

Dans le monde entier et particulièrement en France, les gouvernements déclarent la ‘’guerre’’ aux  marchands de sommeil, le ministre Français chargé du logement en l’occurrence,  Julien Denormandie les qualifie de ‘’Trafiquants de drogue’’.

Dans une déclaration à la presse, Il affirmait avoir « déclaré une guerre sans relâche aux marchands de sommeil » et ‘’ « Nous appliquerons aux marchands de sommeil les mêmes sanctions que pour les trafiquants de drogue’’ ajoute –il.

Contrairement à l’Algérie, aucune loi n’est appliquée contre ses marchands de sommeil qui abusent de ses locataires en louant très cher un logement indigne et qui vivent dans des  conditions insupportables.

 

 

Ses marchands achètent des maisons individuelles, notamment dans la capitale et à Vgayet à 250 à l’est d’Alger km  qui présentent un risque d’effondrement  et profitent de la vulnérabilité des gens  et les personnes démunis, et de la détresse des personnes à faibles revenus, notamment des gens en situations irrégulières, souvent exposés au danger permanant.

Des rencontres internationales sont organisées dans le monde , pour lutter contre les marchands de sommeil, et la prise en charge des doléances des victimes de ses marchands sans scrupule.

Le 07 Février dernier Paris à, la Dihal a tenu son 66ème atelier intitulé « comment lutter contre les marchands de sommeil ». Cet atelier a réuni plus de 300 personnes, principalement des collectivités territoriales, ainsi que les ARS et des membres d’associations du secteur de lutte contre l’habitat indigne.

‘’L’objectif de l’atelier était de faire connaître les expériences de terrain des nombreux et divers acteurs menant cette lutte de front, auprès des propriétaires indélicats et des populations vulnérables’’ écrit le service du premier  ministre français sur son site internet.

Des moyens nécessaires sont déployé pour la lutte aux marchands de sommeil, ‘’ De nombreux textes de lois, comme la récente loi ELAN (loi pour l’Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) du 23 novembre 2018, viennent également encadrer et renforcer les moyens d’action contre les marchands de sommeil lit-on également dans le site.

 

Yuva.A

 

Crédit photo: Le Parisien

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline