Du café cancérigène en vente libre !

1
Loading...

une mixture, obtenue en fusionnant le sucre fondu et le café moulu, provoque des maladies cardio-vasculaires et toutes les formes de cancer.

Café de qualité dites-vous? Les appellations ne manquent pas et les publicités mensongères également! Le consommateur algérien, séduit par tant d’annonces coloriées faisant l’éloge des différentes marques de café, est menacé dans sa santé en consommant des produits de très mauvaise qualité, voire nocifs, n’apportant aucune valeur nutritionnelle, hormis les ennuis et les complications sanitaires.
C’est ce que révèlent les conclusions des analyses effectuées par l’association de la protection du consommateur dévoilant la face cachée d’un produit, importé à plusieurs milliers de dollars, pour détruire, à petit feu, la santé de cet Algérien consommant de la caféine frelatée.
Cette multitude de cafés, proposés à la vente sous des emballages attirants, contiennent plus de 3% de la très dangereuse matière appelée acrylamide. Cette matière est préparée par les torréfacteurs grâce au sucre fondu sous haute chaleur prenant la forme du liquide, que l’on assaisonne au café dans le but d’alourdir son poids dans le cadre de sa commercialisation. Il s’agit là d’une inextricable problématique contre laquelle l’association ouvre un front de bataille.
Le sucre fondu se transforme en plastique provoquant plusieurs maladies tel le cancer du système gastrique, notamment au niveau des intestins. Aussi, cette mixture», mise au monde en fusionnant le sucre fondu et le café moulu est, selon les spécialistes, à l’origine de l’obstruction des vaisseaux cardio-vasculaires provoquant, à la longue, d’irrémédiables
maladies comme des hémorragies cérébrales, des accidents cardio-vasculaires et les cancers du sein chez la femme. Le Centre international de recherche sur le cancer classe l’acrylamide parmi les produits cancérigènes frappant aussi bien l’homme que la femme.
L’association de la protection du consommateur n’est pas en reste en promettant de prendre au sérieux cette affaire en saisissant officiellement le ministère du Commerce tout en l’informant de ces dépassements perpétrés au nom du commerce et sa libération. L’on apprend que cette association mise sur «la prise par la tutelle des mesures dans le cadre de la préservation de la santé publique».
Le café, consommé quotidiennement, est composé d’un taux élevé d’acrylamide ingérée.
Il (le café) n’est pas le seul aliment à contenir cette substance obtenue durant la cuisson au four ou la friture à plus de 120 degrés Celsius, de certains aliments, comme les chips, les frites, les biscuits, les céréales du petit-déjeuner, les biscottes et le pain.
Les produits fabriqués à base de pomme de terre et cuits au four ou frits représentent également un taux considérable de consommation quotidienne d’acrylamide.
Ne dit-on pas que «tout ce qui brille n’est pas de l’or? Un tel adage ne trouve toujours pas son terrain d’application dans le marché algérien étant donné que celui-ci continue à échapper à tout contrôle.
De très nombreux produits, dont les emballages sont scintillants, sont d’une propriété potentiellement cancérigène à partir du rapport de leurs effets inhérents à la dose de produit injecté en l’ornant, d’où la nécessité, plaide l’association de la protection du consommateur, de limiter, voire d’interdire nécessairement ces alliages fabriqués par des torréfacteurs dévergondés ne se souciant aucunement de la santé publique.

Source: ICI

loading...
1

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline