Un mot sur la liberté.

2

Facile d’être un héros : il suffit juste d’être rebelle et de jouer la carte vérité. Après cela tu es menacé constamment par une force inconnue. Souvent l’éveil d’un peuple est un regret, cela reste du moins une pratique légale de la démocratie. Après cela tu es menacé constamment par une force inconnue. Souvent l’éveil d’un peuple est un regret.

La liberté d’expression est sous le blocus et l’inspection de l’État, et cela depuis l’indépendance. « Parle et tu meurs » cela est majeur. Le peuple est une ligne rouge ! Tu l’éveilles il se retourne pour savourer le goût du sommeil du soir. Il se lève, tu es prisonnier d’une opinion suspecte. Il retourne se coucher tranquillement et tu meurs pour cause de l’avoir dérangé.

Merzoug Touati, Salim Yezza, bientôt Anes Tina chacun avec sa façon et son intelligence ont fait le triomphe des libertés sociales au-dessous des répressions arbitraires de l’anarchie d’un système en failles.

Nabil Abderrahmane

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?