Le Djihad moderne. Jusqu’à quand la justice anarchiste ?

1
Loading...

Le Djihad moderne

Rendez-vous aux alentours des mosquées, jusqu’à quand l’idéologie de la minorité vaincra celle de la majorité ?!    

La justice sociale s’implique dans la réparation de la société. Des murmures par-ci par-là pour élaborer un processus pour défendre la dignité de Dieu en premier, celle de la mosquée, de la famille et de la prière de « Tarawih ». À travers le territoire national : de grandes mobilisations désormais s’activeront durant le mois sacré pour mettre un terme lucide au nouveau phénomène qui condamne la mosquée à la perpétuité du plaisir. Il est une priorité de stopper les fuites répétées des jeunes filles qui quittent la mosquée avant la clôture de la prière de « Tarawih » (sans aucun argument valable en échange de la liberté de la dernière avant la fin de la prière). Il est à noter que les filles ont tendance à quitté les rangs de la prière discrètement, derrière le dos de leurs familles pour faire un petit tour dans la rue ou bien pour rencontrer des copains (rendez-vous à titre personnel). Tous les moyens sont bons pour mettre en marche cette nouvelle manière d’établir justice dans le monde d’Allah. D’un autre point de vue : cette initiative révèle Bel et bien le seuil de tolérance, et notamment le cercle culturel et le civisme présent dans la matière made in Algeria. Cette position est une limite qui s’implique et qui s’impose dans le cadre des libertés individuelles et personnelles.

Jusqu’à quand la justice anarchiste ?

M.F.

loading...
1

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline