Après la mort c’est l’indépendance !  Par Nabil Abderrahmane

0

Après la mort c’est l’indépendance !

Par Nabil Abderrahmane

mourir pour vivre éternellement, plutôt que de vivre mort le reste du temps.

Le combat ne date pas d’hier, il est le chérubin d’un temps sombre. Teigne à une certaine époque, jeune et frivole. Il n’a pas cessé de grandir bien au chaud, il fut nourri par la liberté indicible, la patience et la sagesse des grands maîtres de l’année quatre-vingt. Ce jour-là, la jeunesse a acquis le seuil final de la pensée…Et depuis cette pensée se développe par ponctuation : point par point juste à la perfection totale. L’épopée réside l’Histoire et incarne le charme d’un combat identitaire, « j’existe » c’est sans doute l’unique argument qui dicte le chemin de la vertu. Ce même chemin a été emprunté par conviction. La disparition dans ce cas s’intitule : ‘’ mourir pour vivre éternellement, plutôt que de vivre mort le reste du temps ’’.

Il est éthique d’user de la philosophie pour mieux aviser les angles de la pensée…Il est important d’avancer pour bâtir un projet ou une volonté. Printemps berbère ou Printemps noir, cette page reflète le sarcasme d’un temps faible ! Le nouveau temps est un nouveau jour et une nouvelle pensée, c’est pour ça que l’idée de l’indépendance est venue.

0

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?