SANTÉ – Ils ont tenu hier un nouveau rassemblement au CHU Mustapha Pacha Les médecins résidents campent sur leur position

1
Loading...

Il n’est plus question pour les médecins résidents de baisser les bras, jusqu’à satisfaction totale de leurs revendications. Hier encore et en dépit de temps pluvieux enregistré, des centaines de médecins résidents ont organisé un nouveau sit-in au CHU Mustapha Pacha à Alger, pour réclamer l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle et pédagogique. Il faut dire que les blouses blanches sont plus que jamais déterminées à faire pression sur la tutelle pour la prise en charge de leurs préoccupations. Les médecins résidents ont brandi des pancartes portant leurs revendications, notamment la possibilité de bénéficier de la dispense du service militaire au même titre que les autres jeunes algériens. Venus de plusieurs wilayas du pays, ces protestataires ont par la suite marché à l’intérieur de cet établissement hospitalier, scandant des slogans tels que «Tous tous solidaires, résidents en colère», «Étude supérieur, formation à l’intérieure», «Jusqu’au bout, jusqu’au bout, résidents toujours debout», «Il y en a marre de la Hogra», et «Service civil, médecine de guerre». Sans surprise aucune, un dispositif policier était déployé autours de l’hôpital pour empêcher ces protestataires de sortir dans la rue. Tôt dans la matinée, Alger-Centre était littéralement quadrillée par la police. Insatisfaits des résultats de leur dernière rencontre avec la commission intersectorielle, les médecins résidents ont, une nouvelle fois, réitéré leur détermination à poursuivre leur mouvement de grève et à ne faire aucune concession jusqu’à l’aboutissement de leurs revendications. Il y a lieu de rappeler que les médecins résidents exigent «l’abrogation du caractère obligatoire du service civile, toutes les spécialités confondues, l’amélioration de leurs conditions de travail et la garantie de la sécurité». Ils réclament, également, «l’amélioration des œuvres sociales, l’augmentation de salaires des médecins résidents».

loading...
1

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline