La carte gagnante

0

Je garde la politique déloyale, par le biais d’un peuple maudit ! C’est avec la gratitude de mes serviteurs, que je cernerai le pouvoir absolu ! Ceci, n’est qu’une manière parmi tant d’autres qui furent adepte d’un langage rigoureux. Très pratique, et technocrate de la part des gouvernements pour garder la main qui est pieuse et gagnante. Le discours est ainsi machiavélique et conforme à la vertu classique du peuple. Plus authentique que j’aimais, il demeure véritable avec l’acquis passe-partout. Le peuple bien évidemment refuse l’analyse, et accorde ses agréments aux thèses du système. Pas globalement, un cas particulier telle que : l’Amazighité dans son ensemble (dont le peuple se revendique lourdement contre) ! La gangrène du développement, le sexe et plein d’autres sujets dont la société reste fragile, feront le bonheur du gouvernement pour un moment indéterminé. Pendant l’état d’hypothermie de l’Algérie, c’est le peuple contre son histoire déjà, son identité, son existence ; et son évolution.

Pour l’Orient : c’est la pensée religieuse contre une autre, où un courant islamique contre un autre […] Ainsi se manifeste l’envie de partir loin, dans le désir de la domination idéologique. Ce sont les objectifs tragiques des gouvernements, qui donnent fruit à cette manœuvre pour garder sa prospérité ! Ce dernier nous tient par la douleur du verbe, car le manque d’analyse et de son institution font l’entrave profonde de la plaie.

Si l’Amazighité été conclue avec tolérance dès le départ, cela aurait été un manque de points et de techniques et de ruses politiques ! Et au moment où le peuple retrouve son amazighité, l’autre peuple se réclame Arabe ! Le gouvernement, quant à lui, passe sa gouvernance entre les mailles de la politique générée dernièrement grâce à la fragilité de la société face aux sujets cités.

Les gouvernements sont à l’origine des polémiques qui font leur bonheur, c’est le cas en Algérie depuis l’indépendance. Je cause la fuite et je fais semblant de contribuer à sa répartition, une carte gagnante est toujours présente en attendant l’entrée d’une nouvelle crise.

Nabil.S

loading...
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline