Walid Nekiche et Kamel Bensaad quittent la prison

2

L’étudiant Walid Nekiche quitte la prison ce mardi 2 février. Il a été condamné tard dans la soirée de lundi à six mois de prison ferme et une amende de 20.000 dinars par le tribunal de Dar El Beida à Alger, pour « distribution et possession de tracts pour porter atteinte à l’intérêt du pays », indique le CNLD.

Le procureur avait requis la perpétuité contre Walid Nekiche qui était en détention provisoire depuis 14 mois. Il a été arrêté mardi 26 novembre 2019 lors d’une marche des étudiants à Alger.

Kamel Bensaad, poursuivi dans la même affaire, quitte également la prison ce mardi, après avoir été condamné à la même peine que l’étudiant Walid Nekiche. Il était en détention provisoire depuis le 26 novembre 2020.

Walid Nekiche et Kamel Bensaad étaient poursuivis pour « participation à un complot pour inciter les citoyens ou les habitants pour prendre les armes contre l’autorité de l’Etat et organisation d’une manière secrète de communication à distance dans le but de porter atteinte à la sécurité nationale », « atteinte à la sécurité et l’unité nationale » et « distribution et possession de tracts pour porter atteinte à l’intérêt du pays ».

Le procureur a requis la perpétuité également à l’encontre de Kamel Bensaad, 43 ans. Les deux sont originaires de la wilaya de Tizi Ouzou.

Durant ce procès qui s’est déroulé hier lundi, Walid Nekiche, a dit qu’il a été « agressé sexuellement, physiquement et verbalement par les services de sécurité durant son interrogatoire », rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) sur sa page Facebook.

Son avocate Me Nabila Smail a dénoncé des « aveux obtenus après torture ». « Il y a un arsenal d’articles répressifs qui vont jusqu’à la peine de mort, et il y a un dossier qui est vide. Il n’y a pas de faits. Il y a un arrêt de la chambre d’accusation qui est basé sur des PV de police qui sont faits sur la base d’aveux arrachés après la torture. La torture est prouvée, nous l’avons dénoncé », a-t-elle dit dans une déclaration à Radio M, avant le verdict.

« Une délivrance. Oui nous assumons notre combat. Walid nekkiche libre. De la perpétuité à 6 mois. Que dire de la justice de mon pays », a commenté Me Nabila Smail sur Facebook.

Source: ICI

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?