Tabbou demande sa libération : Va-t-on vers un 88 Bis

2

Après plusieurs jours de détention provisoire, une demande de remise en liberté à été déposée par les avocats de Tabbou et que sera examinée ce mercredi, écrit Djaafer le frère de karim tabou sur sa page facebook,

L’information a fait la une des journaux, notamment la presse électronique où elles parlent notamment sur les conditions de détention de Tabbou, depuis son incarcération du 26 septembre dernier.

 

Pour rappel, Karim Tabbou, a été arrêté deux fois , le 11 septembre 2019 puis remis en liberté et arrêté une seconde fois 15 jours plus tard  et placé en détention provisoire par le tribunal de Sidi M’hamed-Alger.

Ce scénario, nous ramène aux événements de 88 qui ont secoué le pays . Said saadi a obtenu son agrément pour la création d’un parti politique, la question qui se pose, va-t-on vers un 88 bis, sachant que le FIS a également obtenu lui aussi un agrément  pour son Parti !

 

Un pouvoir qui veut en finir avec le ‘’hirak ’’ et absorber la colère de la rue, en s’inspirant justement sur les anciennes pratiques du Parti unique, en tendant la main pour un dialogue ’’ trompeur ’’. Habitué à une politique de bricolage, et au lieu d’utiliser les moyens nécessaires, notamment pour une vraie reforme économique, par contre ce qu’il  l’intéresse c’est le   »pouvoir ».

Dans tous les pays du monde, les autorités font appel aux spécialistes pour étudier les situations de crise et appellent à des débats constructifs et approfondir la question des indicateurs d’alerte  faire  la différence entre ce qui relève de la liberté d’expression, la liberté de culte et la liberté de la presse, telle que garantie notamment par la constitution.

 

En tous cas,  les jours à venir nous préserveront surement plusieurs surprises, surtout pour un pouvoir qui se  »réhabilite avec l’aide de l’armée ! »

 

Yuva.A

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?