Transcription de Tamazight : le patron du HCA remet Gholamallah à sa place

0

Dans un entretien accordé au quotidien arabophone « Echourouk », le patron du HCA n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger l’ancien ministre des Affaires religieuses qui s’est mis à « polluer le débat ».

« Je refuse d’entrer dans cette polémique qui pollue le débat », a-t-il déclaré, précisant que Gholamallah « n’est pas habilité à se prononcer sur des questions qui ne le concernent pas, des questions prises en charge par des instances officielles ».

Pour des raisons scientifiques et académiques, le HCA a déjà opté pour l’usage des lettres latines dans la transcription de la langue amazighe. Aussi, la réaction ferme de Hachemi Assad s’adresse-t-elle directement au président du Haut conseil islamique qui avait proféré ses provocations à Tizi-Ouzou, en compagnie du président du Haut conseil de la langue arabe, Salah Belaïd.

Les caractères latin sont les mieux indiqués pour transcrire la langue amazighe, affirme le HCA qui a mené de longues recherches sur la question  et qui met en garde contre « l’exploitation politique de la question ».

Source: ICI

0

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline