Valéry Giscard d’Estaing, confessions pour l’Histoire

2

Comme rarement, l’ex-chef de l’État s’est livré au biographe Éric Roussel. Ses blessures, ses doutes, ses idéaux… Extraits en avant-première du livre.

Le dernier mot de la biographie qu’Eric Roussel consacre à Valéry Giscard d’Estaing est « l’incompris ». La grande vertu de cet ouvrage est justement de comprendre, en profondeur, la trajectoire et les choix d’un homme souvent réduit à sa caricature. Même s’il s’agit d’une biographie accompagnée – Roussel cite à de nombreuses reprises Giscard, qui lui a accordé divers entretiens -, le résultat est moins un récit journalier qu’une biographie politique qui dégage, au fil du temps, la quintessence du personnage, analyse ses idées, sa conception de la politique, en s’appuyant sur les bornes-jal…

Source: ICI

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?