De la viande d’âne servie dans la cantine du personnel d’Ennahar TV depuis des années

1
Loading...

Les services de contrôle sanitaire de la wilaya d’Alger ont découvert, la semaine passée, que la viande qui était servie au personnel du groupe médiatique « Ennahar » (TV et journal), contenait une part de viande provenant de… l’âne. Un choc total parmi les salariés de ce groupe.

L’origine mystérieuse de la viande

C’est sur une lettre de dénonciation anonyme que tout s’est déclenché. En effet, les services de contrôle d’hygiène alimentaire ont reçu il y a quelques semaines, une lettre anonyme dans laquelle, l’expéditeur affirme détenir des preuves matérielles que la nourriture servie dans les cantines du personnel d’Ennahar TV contenait, entre autres, de la viande d’ânes.
Toujours selon la source en question, cette pratique est en œuvre depuis de nombreuses années et toutes les commandes d’ingrédients de cuisine faites avaient été approuvées par le chargé de l’intendance du groupe Ennahar ainsi que par le DG en personne.
Et malgré l’apparition de plusieurs plaintes pour maux de ventre, maux de tête,… exprimées par le personnel, la direction de la chaine TV n’a pas jugé opportun d’y accorder attention, mettant cela sur le compte de la fragilité digestive des personnes qui se plaignaient.

Une« ânonisation » programmée

Les contrôles menés par les services sanitaires ont donc prouvé que le personnel d’Ennahar TV, journalistes compris, consommait régulièrement de la viande d’âne. Cela a systématiquement conduit les observateurs à faire le lien entre cette viande, et la qualité des informations données par la chaine TV ainsi que leur manière de les présenter.
Plus concrètement, les téléspectateurs se sont sérieusement posé la question de savoir si vraiment la notoriété de la chaine, connue pour faire du « Istihmar » (un mot arabe désignant le fait prendre quelqu’un pour un idiot ou débile), n’était finalement pas due au niveau de compétence de ses journalistes, mais plutôt au fait d’avoir consommé cette viande au point de modifier génétiquement la construction de leurs neurones.
Des chercheurs de l’institut Pasteur d’Alger ont commencé à analyser des échantillons de cette viande, parallèlement à des prélèvements cérébraux faits aux journalistes de la chaine pour déterminer un éventuel lien de cause à effets. Mais de l’avis des quelques connaisseurs, il est indiscutable que ce lien soit effectif.

Est-ce que cela signifie que le niveau de la chaîne va remonter sérieusement ? est ce qu’elle va finalement fermer ses portes puisque sa méthode secrète aura été divulguée ? La réponse dans quelques semaines.

Source: ICI

loading...
1

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline