Tizi Ouzou, un gigantesque parking sauvage

2

Plus aucun espace de stationnement dans la ville de Tizi Ouzou n’échappe au racket des automobilistes. Même pour prendre un café, qui coûte 30 DA, un automobiliste est contraint, partout, de débourser 100 DA de plus pour le stationnement dans un parking sauvage !

Le phénomène n’est certes pas nouveau, mais l’ampleur qu’il a prise ces dernières années dans cette ville est telle que même des espaces situés à proximité d’institutions publiques sont transformés en parkings sauvages sous le regard complice des autorités sécuritaires et administratives. Récemment encore, le wali de Tizi Ouzou a promis leur éradication, mais jusque-là, cela reste un vœu pieux.

Source

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline