«Le RCD a formé plusieurs traîtres sauf celui-là»

1
Loading...

Après lui avoir attribué, la semaine dernière, le titre de la commune la plus propre de la wilaya de Béjaia par la commission de l’APW au terme de son concours, la localité de Tinebdar vient de recevoir 500 millions de centimes comme récompense.

De ce fait, Braham Benadji en sa qualité de maire de Tinebdar a décidé : « d’octroyer 400 millions de centimes pour l’association des handicapés afin d’aménager leur siège et école. Et 100 millions de centimes pour l’association sportive féminine de tinebdar », indique le maire le plus populaire de la wilaya de Béjaia.

 Issu d’une liste indépendante « Imawlan lkhir », Braham Benadji a été élu à la tête de Tinebdar à deux reprises. Considéré comme un maire exemplaire : « notamment qu’il était l’un des rares à dénoncer la corruption qui régnait à la tête de la wilaya. Il a affronté l’ancien wali et a pu rassembler la population à maintes reprises pour arracher leurs droits légitimes tel que le raccordement de tout l3arc nat waghlis au réseau de gaz de ville », témoigne un citoyen de Tinebdar.

Lettre d’Adieu

Par ailleurs, dans une lettre publiée sur le site officielle de la localité, Benadji ne compte pas se présenter pour être réélu à la tête de Tinebdar, soulageant ainsi son ancien parti, à savoir, le RCD qui compte prendre sa place à la tête de la commune : « le RCD compte prendre le relais, mais, notre population ne veut plus de ce parti. Ce parti ne cesse de former des traitres à l’instar de Benyounès, Khalida, Ould Ali, et d’autres n’est plus le bienvenu dans notre localité », souligne un autre citoyen. Et d’ajouter : « avant de quitter ce parti (le RCD ndlr), Benadji était responsable régional du bureau  de Béjaïa et membre du conseil national du parti, mais, notre maire n’a jamais accepté de manger de leur pain».

Benadji n’envisage donc pas de rester à la tête de Tinebdar, mais, vise plutôt loin : « J’ai reçu en 2007, les clés de la commune. Après une longue et mûre réflexion, j’ai décidé de faire la même chose 10 ans plus tard. Décision qui n’a pas été facile à prendre », peut on lire dans sa lettre d’adieu.

Benadji prévoit de retrouver ses concitoyens pour une nouvelle aventure, à savoir, un mandat parlementaire : « Je vous promets que le combattant que je suis ne se permettra point de répit et ne ménagera aucun effort pour servir les humbles habitants. Je voudrai porter via ce mandat parlementaire très haut mon combat pour la récupération des richesses de notre commune, pour les logements, pour les libertés fondamentales et pour l’épanouissement de la jeunesse, l’avenir de la commune, qui apportera l’énergie supplémentaire dont nous avons tant besoin et participera à la construction de notre chère région de la Soummam, pour vous et pour vos enfants », souligne le maire de Tinebdar .

Ameksa

loading...
1

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline