Le maire de Béjaia fuit ses responsabilités et accuse les services de sécurité

2

Dans un communiqué signé par le mouvement citoyen de Vgayet,  les auteurs, ont mis en garde le maire de ladite ville, M Abdelhamid  Merouani  en l’accusant d’être derrière le pourrissement et l’accentuation des constructions illicites au niveau du littoral ouest de Bejaia.

Voici l’intégralité du communiqué :

Parler des années 80 est une fuite de responsabilité avérée, à ce point vous voulez noyer le poisson dans l’eau ?
Car nous parlons bien de la côte ouest de Béjaia dont l’anarchie avait débuté en 2013 timidement, mais avec l’immobilisme de l’actuelle assemblée, les squatteurs ont été confortés dans leurs forfaits et bien sûr, ils ont passé à une vitesse supérieure en amochant toute la côte aux yeux et au su de l’exécutif communal actuel.
On peut s’attarder sur les photos satellites qui sont en notre possession et on jugera avec objectivité la passivité de l’actuelle assemblée. D’ailleurs tout le monde disait qu’on ne veut pas d’une Tizi (bis), car effectivement dans les années 80, les autorités de l’époque ont laissé faire et on a eu droit à cette laideur architecturale.
Nous sommes en 2016 et vous avez une maquette grandeur nature de ce qu’adviendra la côte ouest dans 2020 et cela arrivera grâce à l’assemblée de 2012.
Pour des solutions, l’APC doit commencer par placarder les interdictions de défricher, de terrasser et de construire sans permis.
Pour celles en cours sommer les constructeurs d’arrêter hélico presto.
Et pour donner du crédit à l’action et à l’autorité même de l’exécutif communal, il faut démolir toutes les bâtisses de moins de quatre ans, surtout celles qui ont déjà fait l’objet d’arrêté municipal.

Nous sommes vraiment surpris quand vous dites que les services de sécurité ne jouent pas le jeu ???
Alors que ce sont les mêmes qui vous ont accompagné lors de la démolition effectuées au « Parc d’attractions » et à Sidi Ali Lebhar et ces mêmes services ont joué le jeu pour démolir en la bâtisse sise après le virage de Tazeboujt (côte ouest).

Donc la police nationale et la Gendarmerie nationale ont bel et bien joué le jeu quand elles sont sollicitées !                                                                     Après les avoir accusé les assemblées des années 80, et en 2016 la faute incombe les services de sécurité ?
Par votre réponse vous dites clairement ceci aux concitoyens : « vos élus et votre Assemblée Communale ne feront rien pour empêcher les constructions illicites. La voie est ouverte ? Et plus les bâtisses illicites seront nombreuses et plus l’APC de Béjaia viendra vous caresser dans le sens du poil pour vous aider à trouver des solutions pour mieux commettre vos forfaits. »
Une dérobade officielle qui nous renseigne sur les véritables préoccupations de nos élus.

Vous venez de mettre à jour et de prouver votre laxisme qui constitue, à ne pas en douter, en plus d’un véritable encouragement pour la mafia du foncier mais surtout votre bénédiction pour leur prolifération.
Votre incapacité, avérée, a réagir dénote votre intérêt à assumer vos responsabilités et votre incurie face à ce phénomène qui en profite pour prendre de l’ampleur, votre réponse et irresponsable et inacceptable et sera transmise à qui de droit.

 

2

Souhaitez-vous vous abonner à nos pages?

Inline
Inline