Des renforts de CRS arrivent à Béjaia

Il semblerait que le gouvernement algérien s’est bien préparé pour faire face aux dérapages ayant suivi la grève des commerçants (contre la loi de finances de 21017) qui s’est transformée en émeutes, depuis hier, à Bejaia et dans d’autres régions du centre et de l’Est du pays.

En effet, un haut responsable de la police s’est rendu, hier soir, à Bejaia pour piloter une opération de ‘’grand nettoyage’’ », indique à Kabylie Times une source sécuritaire. « Des renforts policiers ont été dépêchés des wilayas limitrophes  à  Béjaia pour venir en aide à  la police locale », souligne la même source.

« Nous allons exploiter tous les indices possibles, à savoir, les images des cameras de surveillance, les  photos et vidéos publiées à travers les réseaux sociaux  avant d’exécuter une opération de nettoyage général où les responsables des opérations de vandalisme et de saccage survenus ces deux derniers jours  seront arrêtés et jugés au cours de cette semaine », souligne notre source. A signaler que plusieurs arrestations ont eu  lieu  à  Béjaia dont la majorité étaient des mineurs.

Il est à  rappeler que plusieurs boutiques et édifices publics ont été saccagés dans la nuit de lundi et aujourd’hui  mardi, et ce,  non seulement à  Béjaia ville mais aussi  à Tazmalt et à  Akbou  et dans d’autres localité à travers la wilaya. La route nationale 26 a aussi été barricadée.

Dans une déclaration rendue  public,  les commerçants de la ville d’Akbou ont dénoncé les actes de vandalismes. Le CDDH et plusieurs autres associations ont tenu des réunions d’urgences afin « d’appeler au calme et de mettre fin aux actions de vandalismes mais aussi permettre aux commerçants de poursuivre leur grève sans le moindre incident.

B.N

Béjaia: Maison Condor saccagée (vidéo)