iTELE condamnée à verser 50.000 euros à Eric Zemmour pour « rupture abusive » de contrat

La chaîne d’informations en continu du groupe Canal+ a été condamnée par le tribunal de grande instance de Nanterre ce lundi 21 novembre. La justice a tranché en faveur d’Eric Zemmour. Ce lundi, iTELE a été condamnée par le tribunal de grande instance de Nanterre à payer 50.000 euros de dommages et intérêts au polémiste pour « rupture brutale et abusive du contrat, sans préavis et sans invoquer aucun manquement contractuel ».

Elle devra également verser 8.000 euros au titre des frais de justice; En décembre 2014, Eric Zemmour avait été évincé de la chaîne d’informations en continu par la direction de la chaîne. Il participait notamment à l’émission de débat Ca se dispute avec Nicolas Domenach.

A l’époque, Céline Pigalle et Cécilia Ragueneau avaient décidé d’arrêter l’émission à la suite des déclarations d’Eric Zemmour dans Il Corriere della Sera sur les musulmans qui « vivent entre eux, dans les banlieues » et que « les Français ont été obligés de quitter » . Eric Zemmour demandait également une condamnation au titre de préjudice moral, mais a été débouté sur ce point précis.

A Marianne.fr, ses avocats Olivier Pardo et Laurence Dauxin-Nedelec saluent « une décision renforçant la liberté d’expression et la protection des journalistes ».

BFM TV