Fantasme Suédois.

Fantasme Suédois.
Par Nabil Abderrahmane -Chronique du 07/02/18

La polémique est la maîtresse irréversible de la toile. Elle enflamme les réseaux sociaux dès sa transition, de son niveau fondamental. L’auteur, inventeur, clown, peut-être même président d’un parti qui se réinvente la création du noyau qui a hébergé le premier ADN qui fut le premier mensonge sur terre. Le commandant moudjahid, brave martyre…Un ancien détenu, et dans autre version ; docteur pneumologue, ingénieur, radiologue, géologue. Déjà condamné à mort, exécuté, ou presque, il ne se rappelle plus d’ailleurs ! Lui-même avait expliqué à Keddour l’24 l’effet des forces gravitationnelles d’un projectile durant la guerre de la révolution.

Des raisonnements très logiques de sa part, nous confirment que la Suède n’est rien comparé à l’Algérie ! Lui et son parti se donnent raison constamment ! Un tonnerre d’applaudissements pour la bravoure du penseur, qui mit l’Algérie en rivalité face aux puissances mondiales avec un potentiel zéro. Applaudir désormais, est un devoir, un honneur et une fierté. Nous allons mettre cet acquis en pratique dès que possible.

Dans un autre chapitre de la vie politique de la Suède.
Les enseignants poursuivant le bras de fer entamé depuis le clair matin de la nouvelle année.
Une plateforme de revendications posée sur la table du gouvernement, jusqu’à présent ni oreille, ni solutions à saluer de la part du ministère de l’éducation.
Des protestations par centaines dans le secteur médical.
Répression des médecins par les forces de l’ordres. La Suède pourtant est un pays de droits !
Grève des universités : Constantine, UNS…ajoute à ça les différents départements Techniques et Conditions Physiques qui sont figés eux aussi au niveau national depuis le début de la scolarité.
Effondrement de l’économie nationale et absence totale de l’intention de proposer des solutions salvatrices.
Des financements derrière les coulisses de la corruption.
Détournement d’argent en masse, et ouverture des sociétés virtuelles toutes les trois minutes.
Une mosquée pharaonique abusée, avec un financement triomphal qui nous coûte une crise économique fatale juste pour prier santé et longue vie ! J’avoue, ce point est avantageux pour le système Suédois. Cela fait la force du claquement de l’applaudissement. Une manière bien cohérente pour ne pas démarquer le sous projet du projet !

Des doctrines pour faire passer le nœud en-dessous de la cravate…Un État sans président ne fait-il pas le grincement de la porte de l’échec au sens de l’ouverture ? La pétulante volonté de batifoler avec une mère grivoise conquiert les suédois subitement, un acte lâche, mais le régime suédois est vivement lâche que les actes de son peuple. Il contribue à l’expulsion de sa raison vers la gloire incertaine, l’Afrique et l’Algérie en particulier !
À qui la faute ? Le peuple bien sûr. L’éradication du phénomène Haraga se fera par fatwas et prière. Dieu en est témoin des réformes politiques positives de Fakhamatouhou Charles Gustave pour améliorer la vie des suédois. Le fantasme de la Suède, ne cesse de booster le mensonge, pour pousser les médecins à quitter cette même Suède, Qui mérite mieux qu’une vieillesse atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Mourir en silicone est une devise pour la gloire de notre orgueil sacré.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    signé par Salim le Suédois

Caricature: Ghilas Aïnouche