Une association pour défendre la mémoire de Matoub Lounès est née

Nadia Matoub a annoncé mercredi à Paris la création de l’Association Matoub Lounès Mémoire et Transmission.

« En ce début d’année amazighe, j’ai le plaisir d’annoncer la création de l’Association Matoub Lounès Mémoire et Transmission », nous a déclaré la veuve Lounès Matoub qui dit être déterminée à défendre la mémoire de l’artiste assassiné sur une route. 

L’autre objectif de cette association que Mme veuve Matoub compte mettre sur pied avec les fans de son mari est la transmission des valeurs et idéauxpour lesquels Lounès a consacré toute sa vie. « Nous espérons contribuer à la transmission de l’art de Matoub Lounès à l’humanité, travailler avec toutes les bonnes volontés afin de porter un projet fidèle au souvenir de tous ceux qui ont fait l’histoire de la Kabyle et de Tamazgha pour que vivent leurs idées libératrices », précisa Nadia. Et d’ajouter : « Quand l’irréparable a été commis, nous ne pouvons que « témoigner » et œuvrer afin de sauvegarder l’authentique mémoire de nos grands Imusnawen, à l’instar de Mouloud Mammeri, de Kateb Yacine et de notre cher Matoub Lounès. Mettons en valeur l’apport de notre peuple à l’humanité et rendons hommage à tous ceux qui se sont battus et qui se battent encore courageusement pour se libérer des jougs religieux, sociétaux, politiques et culturels ».

La femme de Matoub Lounès qui n’a jamais cessé de défendre la mémoire de son mari compte continuer son combat. Notons que Matoub Lounès a été assassiné le 25 juin 1998 non loin de sa localité de Béni Douala, soit à environs 25 kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. A ce jour la vérité sur son assassinat n’est pas connue. Lounes demeure toujours une icône en Kabylie et un repère pour le combat démocratique et identitaire en Algérie.


Source : Le Matin d’Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *