Béjaia: plusieurs personnes arrêtées et d’autres recherchées

L’opération de nettoyage enclenchée par les services de sécurité se poursuit à Vgayet. Des renforts policiers ont été dépêchés des wilayas limitrophes pour venir en aide à  la police locale. « Plusieurs personnes impliquées dans les actes de vandalismes et de saccages des édifices publics et des commerces ont été arrêtées et d’autres font l’objet d’un mandat de recherche. L’identification des malfaiteurs se fait grâce aux photos et vidéos de caméras de surveillances et d’autres postées à travers les réseaux sociaux», indique à Kabylie Times une source sécuritaire.

Cette vague d’arrestation  parvient quelques jours après les dérapages ayant suivi la grève des commerçants (contre la loi de finances de 21017) qui a engendré des émeutes, dans tout le territoire de Vgayet.

Ces arrestations ont suscité la colère du  collectif citoyen pour le développement de la wilaya de Béjaia qui a dénoncé ces pratiques: « des années du parti unique où des violations de domiciles, des arrestations arbitraires dans les cafés et dans les rues ont eu lieu. La dénonciation unanime des dérapages qui ont eu lieu lors des dernières manifestations semble être une autorisation au pouvoir pour réprimer la population de notre wilaya. Le pouvoir à travers ses provocations et ses arrestations dévoile sa véritable nature celle de provocateur en Kabylie en vu d’embraser la région espérant ainsi obtenir la paix et la stabilité dans d’autres régions du pays sur le dos de la kabylie. », peut on lire dans un communiqué rendu public par Braham Benadji, maire de Tinebdar et porte parole du dit collectif.

Les rédacteurs du communiqué ont, par ailleurs, salué la population de Béjaia qui a fait preuve de sagesse et condamné la gestion catastrophique du gouvernement, sectaire et régionaliste, qui a conduit, selon eux, ces jeunes manifestants à se révolter dans cette ampleur. « Comment rester silencieux et non sensible de voir d’autres wilayas bénéficient de projets de plus en plus ambitieux contrairement a notre wilaya où le peu de projets envisagés ont été annulés (le stade, le CHU, le tramway, le dédoublement de la voie ferre….) et les seuls investissements réalisés sont les instruments de la répression (les prisons et les brigades de gendarmerie…) », précise la même source.

Ameksa

Lire aussi:

Des renforts de CRS arrivent à Béjaia

Béjaia: Maison Condor saccagée (vidéo)