Réformes retraite: les députés ont voté

La majorité des députés de l’Assemblée nationale populaire (APN) ont adopté, ce mercredi 30 novembre, l’amendement présenté par le ministre du Travail, Mohamed, El Ghazi, et portant maintien du départ à la retraite après 32 ans de service pour une certaine catégorie de travailleurs. « Mohamed El Ghazi a indiqué que cet amendement est présenté sous les orientations du président de la République », précise Nadia Chouitem, député du PT contactée par TSA.

« En fait, il s’agit d’une mesure transitoire permettant aux personnes ayant atteint l’âge de 58 ans et cumulant 32 ans de service de partir à la retraite en 2017 et permettant aux personnes âgées de 59 ans et cumulant 32 ans de service de bénéficier de la retraite en 2018 », précise l’élu dont le groupe a voté contre cette disposition « puisqu’elle touche une petite catégorie de personnes et ne répond pas aux revendications des travailleurs et des syndicats ».

Pour cette députée, cette loi « injuste envers les travailleurs » ne règle en rien les problèmes. « Nous enregistrons néanmoins positivement le fait que le président de la République soit intervenu et a apporté partiellement une réponse aux revendications au moment où les portes du gouvernement et de la majorité parlementaire étaient fermées devant les syndicats et les travailleurs », commente Nadia Chouitem. Le projet de loi sur la retraite a suscité une véritable levée de boucliers notamment au sein des organisations syndicales, qui ont organisé des grèves cycliques et des manifestations dont la dernière a eu lieu devant la Grande poste pour demander le retrait de ce texte.