Bouira: Trois étudiantes blessées

Deux graves incidents ont été enregistrés, durant la soirée d’avant-hier lundi, dans deux résidences universitaires pour filles à Bouira. Des incidents lors desquels trois étudiantes ont été blessées et des affrontements ont été signalés. D’après des témoignages, le premier incident a été signalé au niveau de la cité Kebal Aïcha, vers 20h, au moment où des affrontements ont éclaté entre étudiantes membres du syndicat UGEL et d’autres membres du comité autonome de ladite cité. Selon nos sources, c’est suite à la fermeture du restaurant universitaire de cette cité, par les étudiantes de l’UGEL, que ces affrontements ont éclaté. Les étudiantes membres du comité autonome se sont opposées à cette action qui a pénalisé l’ensemble des résidentes.

Deux étudiantes membres du comité autonomes ont été blessées et évacuées à l’hôpital de Bouira. L’autre cas de violence a été signalé, durant la même soirée, à la cité Zitouni Sediki, où une étudiante de cette résidence a été agressée par un étudiant, membre d’un autre syndicat satellite, l’UNEA en l’occurrence. Selon nos informations, c’est lors d’une assemblée générale tenue par ce syndicat que cette étudiante a été violentée, après avoir pris la parole lors de cette AG. Après avoir essayé de l’empêcher, en vain, cet étudiant l’a agressée. Cette dernière a été également transportée vers l’hôpital de Bouira.

L’on apprendra, par ailleurs, que les services de la police ont enclenché deux enquêtes pour déterminer les causes exactes de ces deux incidents. Les enquêteurs se pencheront plus particulièrement sur le cas de la cité Zitouni Sediki, où un étudiant a eu accès, de nuit, à cette résidence pour filles, alors que les statuts et le règlement intérieur de l’université l’interdisent formellement.

DDK