Béjaia: le maire de Timezrit assassiné une seconde fois

La stèle érigée, la 5 Novembre dernier, à la mémoire de Fatsah Chibane, ancien maire de Timezrit (RCD), assassiné sur la route d’Adekar par des terroristes en 2008, a été vandalisée, hier soir, par des inconnus, apprend-on de source locale.

La plaque portant l’hommage au martyr a été entièrement arrachée. Sur cette plaque frappée d’un portrait du maire assassiné, on pouvait lire, après un verset coranique écrit en arabe, une inscription de deux lignes : «A la mémoire de Chibane Fatsah, président de l’Assemblée communale Timezrit, lâchement assassiné par les ennemis de l’Algérie le 5 novembre 2008 à l’âge de 41 ans.»

LE RCD DÉNONCE

Le porte-parole du RCD, Atmane Mazouz, a condamné un acte «ignoble» et «condamnable» qui, selon ses termes, «confirme la justesse du combat du militant Fatsah qui a été ravi aux siens lâchement par les hordes terroristes», écrit-il sur sa page Facebook. Et d’enchaîner : «Vous pouvez tuer un homme, vandaliser une stèle, mais vous ne parviendrez jamais à effacer son parcours, ses idées et l’image qu’il a léguée pour les générations futures. Que les lâches qui se sont pris ainsi sachent que nous sommes nombreux à continuer la lutte pour les idées qu’il a tout le temps incarnées», clame le porte-parole du RCD.

maire-timezrit