USA: de nouvelles mesures pour les immigrés musulmans

C’était l’une des promesses de Donald Trump durant la campagne électorale. La nouvelle administration américaine envisagerait de créer un fichier fédéral pour les immigrés en provenance des pays musulmans, selon le secrétaire d’État du Kanas, Kris Kobach, cité ce jeudi par Reuters.

Kris Kobach, qui serait également membre de l’équipe de transition du président américain fraîchement élu, a révélé que l’entourage de Donald Trump serait en phase d’examiner la possibilité de mettre en place un fichier pour les ressortissants issus des États musulmans qui entrent sur le territoire américain. Objectif : vérifier si ces ressortissants sont venus d’un pays où les groupes terroristes sont « actifs ».

Dans les faits, il s’agit de déterrer un ancien programme, datant de l’époque de George W. Bush, que Kris Kobach avait mis en œuvre après les attentats du 11 septembre quand il était au département de la Justice, selon Paris Match. Baptisé National Security Entry-Exit Registration System (NSEERS), ce programme octroyait le droit aux services de sécurité américains d’interroger et d’enregistrer les empruntes digitales des ressortissants venant de 25 pays considérés comme des États « à risque élevé », toujours selon Paris Match. Parmi ces pays figuraient l’Algérie, la Libye, la Syrie, l’Iran et le Pakistan.

En outre, le NSEERS permettait aussi la sauvegarde des informations relatives aux résidents américains âgés de plus de 16 ans originaires de ces pays. Ce programme a été abandonné en 2011 par le département de Sécurité intérieure. Pour rappel, le candidat républicain avait martelé à maintes reprises sa volonté d’opérer « un contrôle poussé » sur les immigrés issus des pays secoués par les attentats terroristes, notamment après la fusillade de San Bernardino en décembre 2015, qui a fait 14 morts.

Lire depuis la source ici